• "Solaar Pleure", un chef-d'oeuvre

    Aujourd'hui j'écris un autre article qui n'a pas de rapport avec le Japon. Mais sachez que les articles "nippons" reviendront très bientôt pour ceux qui en veulent, je pense avoir des sujets à traiter. ;)

    Bref, commençons cet article. Il me semblait quasiment impossible de ne pas parler de la chanson qui va suivre. Cela fait un petit bout de temps que je la connais. Pourtant, je crois que je ne l'avais jamais réellement écoutée. Il y a quelques jours, je suis retombée sur ce titre, j'ai décidé de m'y concentrer, et tout ce que je peux dire, c'est que ça relève du génie. C'est ce qu'on peut largement appeler du bon rap."Solaar Pleure" est un titre réalisé par le rappeur MC Solaar, très connu dans l'histoire du rap français pour avoir été un des premiers à avoir fait découvrir ce genre au grand public. Cette chanson est sortie en 2001, je n'étais pas encore née cette année-là, mais je peux imaginer ce que les gens ont dû ressentir quand ils ont entendus pour la première fois ce titre. Pour ma part je suis complètement impressionnée. Ce qu'on nous propose aujourd'hui niveau rap en France c'est extrêmement médiocre, et je peux vous dire qu'on en prend pleinement conscience à partir du moment où on démarre cette vidéo. C'est tellement d'un niveau supérieur à ce qu'on a l'habitude d'entendre de nos jours ( et pas écouter, parce que moi j'écoute pas ça )... Regardez, vous verrez. La vidéo est soumise à une limite d'âge, mais il n'y a pas vraiment d'éléments qui peuvent choquer dans le mauvais sens selon moi. Je pense que c'est à cause des paroles, qui sont parfois un peu lourdes de sens, un peu violentes, mais franchement, y a pas de quoi avoir peur.

    "Solaar pleure" c'est des frissons tellement c'est excellent. L'instrumental est particulièrement bon, mais je pense que la principale force de ce titre c'est le texte, les paroles. C'est pour cela que dans cet article, je tiens vraiment à insérer les lyrics. Si on se concentre sur ce que MC Solaar dit, ça en devient vite frappant. On se prend une claque monumentale. Beaucoup de rimes sont parfaitement exécutées, les mots sont extrêmement bien choisis, il y a énormément de références bibliques ( cette chanson est principalement centrée sur la mort et la religion ) et le message qui est passé... tout cela fait que c'est un pur chef-d’œuvre.

    Les paroles sont ici, et je souhaite parler de certains passages ( sont surlignés en jaunes les vers que je trouve particulièrement incroyables et j'ai mis en gras les phrases qui m'ont interpellées ) :

    [Couplet 1]
    Fuck la terre, si je meurs voici mon testament :
    Déposez des cendres dans la bouche de tous nos opposants
    Virez à coup d'front kick les faux qui viennent se recueillir
    J'veux des fleurs et des gosses, que ma mort serve leur avenir
    Peut être comprendront-ils le sens du sacrifice
    La différence entre les valeurs et puis l'artifice
    Je sais qui pleurera et pourquoi vous êtes les bienvenus
    Y aura pas de parvenus juste des gens de la rue
    La presse people n'aura que des smicards et des sans-papiers
    Des costumes mal taillés, même si les mecs voulaient bien s'habiller
    Ci-gît : M'Barali Claude, Initiales : MC
    Un p'tit qui a voulu qu'la vie d'autrui soit comme une poésie
    Et surtout va pas croire qu'y aura dix milles filles
    Je dis ça pour ma famille, je n'étais pas parti en vrille
    On me jette de la terre, on dépose quelques fleurs
    Seul sous son saule pleureur : Solaar Pleure

    [Refrain]
    Solaar il est l'heure
    Ecoute Solaar pleure
    Solaar il est l'heure
    Ecoute Solaar pleure

    [Couplet 2]
    Mon âme monte, je vous vois en contre-plongée
    C'est ceux qui sont déjà partis que je m'en vais retrouver
    Ne vous inquiétez pas, non, je pars pour le paradis
    Pas pour parader mais professer la septième prophétie
    J'ai tenu tête aux maîtres, aux prêtres, aux traîtres
    Aux faux-culs sans cortex qui dansent encore le funky jerk
    Si c'est toi, courbe-toi, marche profil bas et tais-toi
    Recherche une aura sinon va, tiens! gomme-toi
    Excusez pour le mal que j'ai pu faire, il est involontaire
    J'ai été mercenaire, plutôt que missionnaire
    Je regrette, et pour être honnête je souhaite que Dieu me fouette
    Dieu, Tu es la lettre, il faut que l'on Te respecte
    Archange, comprends-moi au nom du père
    Certains me trouvent exceptionnel mais j'ai pas fait l'élémentaire
    Le mic' pleure, la feuille pleure, le bic pleure
    Et sous le saule pleureur: Solaar pleure

    [Refrain]
    Solaar il est l'heure
    Écoute Solaar pleure
    Solaar il est l'heure
    Écoute Solaar pleure

    [Couplet 3]
    Je suis au paradis, je sillonne les plaines
    A la recherche de resquilleurs dans le jardin d'Eden
    J'ai contrôlé les anges, pas de haine et pas d'ennemis
    Sinon j'ai l'canif et j'inaugure le meurtre au paradis
    J'ai joué au maigrelet chaque fois qu'on m'a provoqué
    Contemplatif ordonné, j'ai pardonné sans pardonner
    Mais je n'étais pas un héros, juste un mec fait d'os et d'eau
    Maintenant j'suis une âme qui plane perdue sans stylo
    Eden exterminator, ange exterminateur
    Videur matador du divin examinateur
    M'assure que c'est par méprise que je trippe avec les anges
    Et m'envoie aussitôt vers les flammes et puis la fange
    501 plus cent-soixante-cinq, cent-onze fois six, le code-barre de l'Antéchriston ressent déjà un certain changement dans la chanson à partir de ce moment-là, qui annonce du lourd pour la suite.
    Je vois des porcs et des sangliers, le feu et le sang liés  
    Je prie car j'ai peur, Satan rit, Solaar pleure     L'instru' devient tout d'un coup plus calme, ce qui représente en fait la partie de transition entre tout ce qu'il y a eu dans la chanson avant, puis ce qui va suivre.

     Solaar pleure, Solaar pleure, ...


    (NOOOOOOOOOON !) → Tout commence à partir de cette exclamation.

    Non ! Pourquoi moi ? C'est une erreur
    Garde-moi, je suis noble de cœœur
    Arrêtez la chaleur, j'crache sur Belzébuth
    Je garderai la foi et puis j'ai l'uppercut
    Pourquoi ce blâme ? Pourquoi ces flammes ? Des rimes particulièrement excellentes jusqu'à "lance-flammes".
    Pourquoi ce torréfacteur qui nous crame ?
    Cet âne de Sheitan plane sur nos âmes
    Il vit par le feu, périra par le lance-flammes
    Du lac Lancelot, double A du graal
    Rabbins, prêtres, imams priez, aidez-oim
    Pourquoi moi, pourquoi ce karma, zarma
    J'ai porté la croix jusqu'à la main de Fatma
    Je suis comme un gladiateur desperado
    Envoyé en enfer pour une mission commando
    Lucifer ne vois-tu pas que Dieu est fort
    Si nous sommes soudés, nous t'enverrons toucher la mortUn message assez puissant.

    Solaar pleure, ses larmes éteignent les flammes
    Libèrent les âmes, fait renaître Abraham
    Le diable est à l'agonie, unissons nos forces
    Bouddha Grand Architecte, Teresa bombons le torse
    Priez, aidez-moi, il chancelle, il boite
    Il s'consume, il fume, il n'a plus qu'une patte
    Je vois qu'il souffre, je vois qu'il hurle  Ces deux phrases que j'ai soulignées ont retenues mon attention. En effet, je trouve cela particulièrement fort au niveau du sens et même assez impressionnant.

    Il a créé le mal et c'est le mal qui le brûle
    Le bien pénètre chez la bête de l'apocalypse
    Comme poussé par une hélice pour que son aura s'éclipseLes rimes sont très bien faites ici aussi.
    Raël, Raël !,Ezechiel, Ezechiel !
    Avec la lumière combattre le mal suprême
    Le mal hurle, je l'entends hurler
    Des fleurs poussent, el diablo est carbonisé
    Il implose, il explose
    Et de l'antimatière jaillissent des ecchymosesLa violence est encore un peu plus accentuée ici tout en jouant magnifiquement avec les mots, et c'est ce qui rend ce titre extraordinaire.

    Satan est mort, le bien reprend vie
    A quand la terre comme nouveau paradis
    On ne sait plus que faire, on ne sait plus quoi faire
    L'enfer est sur Terre et qui la gère ?

     Comme vous pouvez vous en apercevoir, c'est uniquement dans le couplet 3 que j'ai fini par être totalement éblouie. Les autres couplets sont bien faits aussi, il y a de bons éléments, mais pas autant que dans celui-là. La plupart des gens s'accordent d'ailleurs pour dire qu'en effet, ce couplet rend la chanson extraordinaire. Le texte est en effet encore plus riche, et c'est tellement intense mon dieu... Il y a encore plus de colère, c'est tout simplement un moment inoubliable de la chanson.

    Le clip est de l'époque je dirais, aujourd'hui les effets spéciaux sont dépassés, mais ça n'empêche pas de l'apprécier. Il n'est clairement pas inintéressant. On voit qu'MC Solaar énonce son texte avec beaucoup de puissance et d'intensité, et j'aime bien les quelques scènes où on le voit paré de ses lunettes jaunes, entrain de regarder et d'observer tout ce qui se passe devant et autour de lui, comme s'il voyait tout le mal que les êtres présents possèdent, non sans inquiétude dans le regard. C'est un peu comme s'il ne voulait pas tomber dans le piège et se laisser lui aussi entraîner dans le mal.

    En conclusion, vous l'aurez compris, je trouve ça excellent, et ça va même au-delà de ce terme. Je n'ai juste pas le mot pour qualifier cette œuvre, rien ne convient assez.

    Si vous souhaitez voir une analyse intéressante de la chanson, je vous conseille fortement d'aller regarder à cette adresse : http://lerapenfrance.fr/solaar-pleure-de-mc-solaar/

    Je trouve ça très complet et on sent que la personne qui a écrit cette analyse sait de quoi elle parle.

    J'espère vous avoir correctement fait découvrir ( ou bien redécouvrir ) cette petite merveille, et aujourd'hui c'est l'anniversaire de ma Maman, donc petite dédicace à elle qui a connu ce temps-là. :) ♥


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :