• Se lancer dans la correspondance : une bonne idée ?

    Résultat de recherche d'images pour "lycéennes japonaises"

     

    Cela faisait longtemps que je voulais sortir un article sur ce sujet, car je le trouve particulièrement intéressant. Est-ce que se lancer dans la correspondance est une bonne idée ? Une question que certains d'entre vous se sont peut-être déjà posé. Dans cet article, j'aimerais y répondre, à ma manière.

    Tout d'abord, qu'est-ce que la correspondance ?

    La correspondance, c'est le fait d'échanger avec une autre personne. Ici, j'aborderais le sujet de la correspondance avec des étrangers.

    Correspondre avec un étranger peut vous être très bénéfique, car...

    - Vous améliorez vos compétences linguistiques ( par exemple, si votre correspondant vient des États-Unis, en lui parlant vous allez probablement apprendre de nouvelles choses et parler mieux anglais ).

    - Vous apprenez à découvrir une autre culture que la vôtre, et ça, c'est quand même très enrichissant et intéressant.

    - On le dit moins, mais la correspondance peut aussi vous permettre de vous faire un ami ! Si le courant passe bien, évidemment. :)

    Parce que concrètement, il faut savoir certaines choses quand on veut se lancer dans la correspondance. De nos jours, il est facile de communiquer avec les autres : avec Internet, on a une certaine ouverture sur le monde entier. Néanmoins, je crois qu'il est plus difficile de garder le contact.

    Il existe différents sites internet et différentes applications pour trouver un correspondant. Et sachez qu'il est rare de tomber du premier coup sur LA bonne personne. Celle avec qui vous allez pouvoir maintenir le contact pour une longue durée et avec qui vous allez échanger beaucoup de choses fascinantes.

    Impossible d'écrire cet article sans parler de mon expérience personnelle. Moi, j'ai eu plusieurs correspondants. Exclusivement japonais, pour le moment. J'ai pu me rendre compte que la correspondance pouvait apporter énormément de choses, mais qu'elle ne pouvait pas forcément durer dans le temps. La plupart des échanges auxquels j'ai participé ont été courts, voire très courts. Beaucoup finissent par ne plus répondre aux messages qu'on leur envoie. C'est évidemment très décevant, mais c'est comme tout, il faut passer à autre chose. Le truc, c'est de ne pas s'attacher trop rapidement à la personne avec qui on parle, parce qu'après c'est un peu dur. Certaines correspondances ont duré un jour, d'autres une semaine, et puis pour les plus longues à l'heure où j'écris ces lignes, un mois. Je vous avouerai qu'il est parfois effrayant de voir à quel point les choses peuvent se terminer très rapidement, mais il y a plusieurs raisons à cela. Manque de temps, manque de feeling... ça peut être beaucoup de choses, et les raisons sont nombreuses pour couper le contact. Aussi, une correspondance avec un étranger n'engage à rien, donc si du jour au lendemain, on veut arrêter, tout s'arrête. C'est quelque chose qui est en réalité très fragile. Évidemment, il est tout à fait possible de tenir plusieurs conversations avec des gens, de se faire, disons, des connaissances, ça, aucun problème. Mais se faire un véritable "contact", c'est autre chose. Il faut impérativement que vous soyez motivé, et l'autre aussi. Des efforts doivent être faits dans les deux sens pour réussir à pourquoi pas construire une amitié. Personnellement, je crois qu'on peut se faire des amis sur Internet : notamment, il y a deux ans, une personne m'a envoyé un message privé par hasard sur Twitter, car je faisais partie de ses followers ( il s'agissait de quelqu'un qui à l'époque, gérait un site sur lequel j'allais souvent ). Aujourd'hui, nous sommes toujours en contact et il se trouve que nous avons eu des conversations qui à mes yeux sont de beaux souvenirs. :) Donc non, je ne suis pas de l'avis de ceux qui pensent qu'avoir des amis sur Internet n'est pas faisable.

    Néanmoins, pour maintenir une correspondance, je crois qu'il est évident qu'il faut qu'entre vous et l'autre personne, il y ait une certaine "alchimie". Un intérêt commun. Vous pouvez faire une correspondance par lettre ( même si c'est de moins en moins utilisé; en effet les réponses sont dans ce cas-là beaucoup plus longues, cela implique de donner votre adresse à un "inconnu" etc ) ou par messagerie instantanée. Moi, j'utilise l'application LINE, qui est une application que tous les japonais ou presque possèdent. Les messages sont rapidement envoyés avec cette application et c'est facile d'utilisation. Après, bien sûr, il se peut que votre correspondant soit particulièrement occupé dans sa vie pour une raison x ou y, et là, il se peut que les réponses mettent du temps à arriver. Mais franchement, ce n'est pas grave. S'il prend une semaine pour vous répondre, mais qu'il s'agit toujours d'un pavé structuré, bien écrit, intéressant, et cohérent, gardez-le ce correspondant.

    Après, à vous de voir quel type de correspondance vous convient le mieux : certains écriront de longs messages, d'autres de petits. Personnellement, j'ai expérimenté les deux types, et je crois que je préfère les correspondants avec qui on a de longs messages, car je remarque que c'est avec eux qu'on peut échanger le plus de choses, et pourquoi pas, aborder des sujets qu'on aurait jamais pensé pouvoir aborder auparavant. Par exemple, en ce moment ( depuis 1 mois), j'ai un correspondant japonais. Nous parlons français et japonais ensemble ( il se trouve qu'il a une très bonne connaissance de la langue française, résidant en France pour le moment ). Nos messages sont longs, mais clairement pas sans intérêt. C'est la première fois que je peux parler avec un japonais de certains sujets que je ne pourrais même pas aborder avec certains amis français. Étonnant mais vrai. Bien sûr, je crois que ça ne court pas les rues en vérité, car de mon expérience, c'est rare de tomber sur des personnes comme lui. Mais ne désespérez pas dans vos recherches si vous n'arrivez pas à trouver un bon correspondant pour le moment.

    Après, soyons clairs, il n'y a pas qu'avec les japonais que la correspondance peut être difficile : une amie française de longue date m'a avoué que par exemple, chez les anglais, c'était pareil. Elle a voulu correspondre avec des anglais, mais elle est tombée la plupart du temps sur des gens avec qui la communication s'est révélée peu intéressante et enrichissante.

    Il y a tous types de correspondants japonais : jeunes ou âgés, hommes ou femmes, habitant en France ou au Japon, à vous de choisir suivant ce que vous préférez. Personnellement, j'en ai eu qui habitaient au Japon, et puis d'autres en France comme actuellement. J'ai correspondu avec des filles, mais incontestablement et bizarrement, c'est avec les garçons que j'ai réellement pu être satisfaite. Je remarque qu'ils sont moins timides, et plus ouverts à la discussion et au partage.

    Bien sûr, la correspondance, ce n'est pas sans danger, puisque cela implique de discuter avec une personne dont on ne connaît que peu de choses ( en tout cas, au départ, parce qu'après, le but, c'est aussi de connaître celui qui se cache derrière l'écran ). Néanmoins, il suffit d'un peu de vigilance et de bon sens pour que tout se passe bien. J'ai très souvent correspondu avec des personnes plus âgées que moi, étant donné que je suis mature et que je ne recherche de toute façon pas nécessairement quelqu'un qui a mon âge, et il ne m'est jamais rien arrivé. Une personne mal-intentionnée, ça se repère rapidement, donc pas de quoi s'inquiéter. Au pire vous tomberez sur quelqu'un de chelou, mais au moins vous aurez essayé de vous lancer, et rien ne vous empêche de chercher quelqu'un d'autre par la suite, car franchement, les correspondants bizarres, je pense qu'ils ne sont qu'en petit nombre.

    Aussi, j'aimerais ajouter que la correspondance peut être un bon moyen de trouver l'amour. Il y a des gens qui ne recherchent que ça ( et généralement, ils l'indiquent ). Si vous avez toujours rêvé d'avoir un petit ami ou une petite amie japonaise, c'est l'occasion de tenter. :)

    Je vous conseille le site FR-JP Multilingual Network, à priori une référence dans le domaine des échanges entre français et japonais. J'ai utilisé majoritairement ce site, et j'ai fait de bonnes rencontres.

    Donc pour répondre à la question initiale, je crois que OUI, c'est une bonne chose. On en ressort grandi, parce qu'on a appris de nouvelles choses, et que c'est aussi et avant tout une expérience humaine. Mais pour tomber sur quelqu'un avec qui il y aura un très bon feeling, ce n'est pas forcément simple. La correspondance, c'est un peu la loterie... :) 

    Si vous avez ou avez eu des correspondants, n'hésitez pas à me faire de vos expérience dans les commentaires. Je serais heureuse de pouvoir vous lire. ♥
     


  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Février à 12:23

    Je pense que ça pourrais m'être bénéfique quand j'aurai quelques base en japonais. Pour le moment, je sens que j'ai pas le niveau nécessaire et, en plus, je dois me concentrer sur mon diplôme (qui risque fortement de me faire rater le concert des ANGERME mais bon... C'est un mal au quel je me fais difficilement mais doucement...)

      • Mardi 27 Février à 13:19

        Ah oui, je ne l'ai pas précisé dans l'article mais en effet, il vaut mieux avoir des bases en japonais avant de se lancer dans la correspondance. Pas besoin d'avoir un super niveau, mais il faut quand même connaître un minimum de choses.

        Concentre-toi sur ton diplôme et après tu pourras, quand tu auras le temps, d'intéresser davantage à la langue japonaise. :)

        J'espère que tu auras tout de même la chance d'y aller au concert. Personnellement je ne pense pas que je vais y aller car il faut toujours trouver quelqu'un qui puisse m'y accompagner et c'est jamais simple.

      • Mardi 27 Février à 13:57

        En Juin je commence à bosser ça ! Je suis motivée ^^

        Au que oui ! Je vais éviter de refaire la même chose que l'an dernier. çafaitmalrienquedel'évoquer...

        J'ai un tout petit espoir encore : ne pas avoir mon dernier oral la semaine du 4 Juin. Si ça tombe sur cette semaine là, c'est définitivement mort pour moi...

    2
    Vendredi 6 Avril à 13:57

    Le plus dur pour moi, je pense, sera de trouvé des correspondants qui partage des passions communes avec moi. J'hésite encore à me lancer, je n'ai pas encore un niveau élevé en japonais. Je suis trop lent. :(

    Sinon chouette article, またね!

      • Vendredi 6 Avril à 18:30

        Ton niveau de japonais ne doit pas être un frein. Il y a des japonais qui se lancent dans la correspondance et qui ne parlent pas très bien français non plus tu sais.

        J'ai relativement eu de la chance de tomber sur quelqu'un qui a des connaissances en langue française assez poussées, car il peut m'aider. Mais sache que ce n'est pas tout le monde qui parle forcément correctement la langue étudiée.

        Je te conseille alors au moins, si tu en as envie, d'essayer. De mon point de vue, la correspondance peut te faire progresser plus rapidement et tu apprendras des choses importantes, dont tu n'étais pas forcément au courant à propos de la culture. Cela ne peut être qu'un enrichissement, tu n'as rien à y perdre.

        Pour ce qui est de trouver des correspondants avec des passions communes, je t'accorde que cela n'est pas toujours simple, mais qui ne tente rien n'a rien. Donc cherches, et tu finiras par trouver.

        En tout cas merci, じゃね ! ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :