• La mort en été de Yukio Mishima

     

    Résultat de recherche d'images pour "yukio mishima la mort en été"

     

    Yukio Mishima est un auteur qui m'a toujours intéressée. Avant même de lire une de ses oeuvres, je me suis sentie très attirée par sa personnalité. J'avais fait quelques recherches sur Internet sur cet homme, et ça m'avait réellement donné envie de lire ce qu'il avait fait. J'éprouvais une sorte de fascination pour lui. Vraiment étrange, étant donné que cela ne m'était encore jamais arrivé. Après tout, je ne savais pas du tout quel était son style d'écriture, si son travail était de qualité. Je n'en avais vraiment aucune idée. Mais je le considérais déjà comme quelqu'un de grand, de talentueux, et d'impressionnant.

    J'ai donc enfin franchi le pas en achetant deux livres, "La mort en été" et "Confession d'un masque". Je n'ai absolument pas été déçue, la lecture a été à la hauteur de mes espérances. Je vais aussi faire un article sur "Confession d'un masque", peut-être, mais tout d'abord, j'ai décidé de vous parler un peu de "La mort en été". Il s'agit d'un recueil de nouvelles, donc c'est pleins de petites histoires différentes, qui n'ont pas forcément de lien entre elles. Il y a 10 nouvelles :

    - La mort en été

    - Les sept ponts

    - Patriotisme

    - Onnagata

    - La perle

    - Dojoji ( qui est en fait une pièce de théâtre )

    - Trois millions de yens

    - Le prêtre du temple Shiga et son amour

    - Les langes

    - Bouteille thermos

     

    La mort en été de Yukio Mishima

     

    Quand on lit un recueil, je crois qu'on a toujours au moins une préférence pour une œuvre par rapport aux autres. Personnellement, ma préférée est sans conteste "Onnagata". Cette nouvelle plonge dans l'univers du théâtre kabuki, et comme son nom l'indique, s'intéresse plus particulièrement à l'onnagata, un type de personnage du théâtre kabuki. Un onnagata, c'est un homme qui va interpréter un rôle féminin. J'ai trouvé que c'était vraiment très intéressant de découvrir ce concept ( que certains appelleront tout simplement se travestir, mais à mes yeux c'est bien plus que cela ). En effet, un onnagata se doit d'adopter l'apparence d'une femme, mais aussi ses manières, sa personnalité, je dirais même presque son âme. Je trouve que c'est très cool. Et une histoire d'amour sera au rendez-vous ! Mishima, à travers cette histoire, fait passer son point de vue à propos de la chose, qu'il trouve très belle. C'est la nouvelle qui m'a laissée la moins indifférente et qui a capté toute mon attention.

    Patriotisme est très intéressante également, même si on est pas dans le même registre. On y découvre notamment le suicide rituel, l'hara-kiri. Violent, c'est vrai, mais tellement bien raconté que ça en devient magnifique. Certains passages sont plutôt troublants et les mots bien choisis. Dans un sens, c'est une certaine œuvre d'art.

    D'ailleurs, quand on commence à lire Yukio Mishima ( son vrai nom était Kimitake Hiraoka ), on se rend compte qu'il entretient une fascination pour la mort, c'est indéniable. C'était une personne peu conventionnelle, à mon sens. Pour faire simple, son style se définit principalement par deux éléments : 

    - Son homosexualité... il s'est marié à une femme durant sa vie, mais seulement pour faire plaisir à sa mère. Ses textes sont très empreints de cette facette de sa personnalité, et concrètement, si on est pas concerné par ce thème d'une manière ou d'une autre dans sa vie, on va vite décrocher, c'est pas un auteur pour tout le monde. Mais du coup, moi, je me sens privilégiée de pouvoir pleinement et assurément apprécier ses travaux. :)

    - Sa fascination pour la mort... il pensait que mourir pour son pays était une bonne chose, et était en admiration sur les jeunes hommes qui mouraient au combat. D'ailleurs, la vie de Mishima s'est terminée en 1970 par un suicide, il s'est donné la mort "en héros" ( avec la technique du hara-kiri, qu'il décrit dans "Patriotisme" ). Sa vision de la beauté était incroyable, et il a mis fin à son existence alors qu'il n'avait que 45 ans, d'une manière spectaculaire. Yukio Mishima est donc vraiment un auteur japonais pas comme les autres, il prônait les valeurs traditionnelles du Japon tout en soutenant fortement le code du samouraï, et est allé jusqu'au bout. Y en a peu, des personnalités qui avaient un courage aussi grand que lui et des valeurs aussi puissantes. Moi, clairement, j'ai un respect infini pour lui.

    C'est peut-être un peu réducteur de le définir avec seulement deux éléments, mais d'une manière générale, c'est ce qui ressort le plus.

    Les autres nouvelles sont bien aussi, même si elles m'auront moins marquée. Il y a plusieurs domaines abordés : les geishas, les hommes d'affaires et leurs épouses, les gens du peuple, les soldats... Un excellent concentré d'un Japon traditionnel. Ce n'est donc pas forcément moderne ( n'oublions pas que Mishima n'a pas vécu à la même époque, même si ok, à bien y réfléchir, ce n'était il n'y a pas si longtemps ) mais franchement, un pur plaisir de découvrir la terre nippone plus ancienne. Le Japon moderne est beau, mais le Japon traditionnel a un charme qu'on ne peut pas nier, c'est un peu la base de toute la culture.

     

    Résultat de recherche d'images pour "yukio mishima la mort en été"

     

    Si vous ne connaissez pas Mishima, je vous conseille de vous y intéresser si vous appréciez lire. D'accord, je n'ai lu que deux livres de lui pour le moment, mais cela m'a largement suffi pour me rendre compte que c'était vraiment une belle découverte. Et qu'il faudrait continuer à lire ce qu'il a fait.

    Le recueil coûte seulement 8 euros sur Amazon, ce qui je trouve est un prix très abordable. Ses livres ne sont en général pas très chers, à part peut-être "La mer de la fertilité" qui s'élève presque à 30 euros. Mais il paraît que ça vaut le coup, donc cela ne fait aucun doute que je laisserai ma money s'évaporer encore une fois, c'est de l'émerveillement pur.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :