• L'amour au Japon

    Résultat de recherche d'images pour "fille et garçon japonais"

     Cette image est purement représentative de ce que font les mecs dans les shôjos. Et vas-y que je plaque la fille contre un mur pour lui montrer à quel point je suis beau et impressionnant. Ah ah, sincèrement c'est une des plus grosses arnaques, ça n'arrive presque jamais ça.

    Voici un article qui je pense est intéressant à écrire. L'amour au Japon, c'est franchement quelque chose d'assez compliqué. C'est différent de l'amour en France. Parce que les Japonais ont en général une manière de voir les choses qui diffère de la nôtre, et exprimer ses sentiments au pays du soleil levant, c'est toute une histoire... Je ne suis pas une spécialiste, mais je veux apporter ma vision de la chose.

    Tout d'abord, j'aimerais commencer par dire que se fonder sur tout ce que peuvent voir les fans de mangas, animes ( entendez par là les gens qui ne s'intéressent qu'à l'aspect superficiel du Japon ) ce serait une erreur. Alors bien sûr, tous les fans de mangas/animes ne sont pas forcément portés que sur ça, ils peuvent aussi apprécier le pays entier et toutes ses facettes. Je voulais dire par là que la plupart ne sont pas très au courant de ce que c'est vraiment la terre nippone ( et c'est du vécu, je connais des gens que ça n'intéresse pas ). Et souvent, cette catégorie de personnes a l'habitude de voir un côté du Japon qui est à mon sens assez erroné, assez faux. Et il ne faut pas tomber dans le piège des mangas shôjos, qui très souvent proposent des histoires romantiques plutôt lointaines de la réalité.

    Le parfait schéma d'un manga shôjo, c'est une jeune fille qui dans son lycée croise le regard d'un beau garçon. Le garçon en question sera assez entreprenant et forcément extrêmement séduisant. C'est le début d'une belle histoire d'amour...

    Si tout pouvait être aussi simple dans la vie, ça se saurait ! Je pense qu'il ne faut pas oublier qu'il ne s'agit que d’œuvres fictives, et que réellement, dans la vie de tous les jours, ça ne se passe pas vraiment de la même manière. Je dirais que les choses sont bien plus complexes. C'est comme l'histoire de la princesse qui chante qu'un jour son prince viendra... On sait tous aujourd'hui que la réalité n'est pas parfaite comme ça ! 

    La plupart des Japonais sont timides de nature. Je dois dire que je le suis aussi, mais pas au même point qu'eux à mon avis. Je ne tiens pas à faire des généralités, en affirmant que de toute façon oui, les Japonais sont tous coincés. Non. Il y aura toujours des cas particuliers. Mais il faudra bien avouer qu'ils sont pour la plupart bien éloignés du modèle qui nous est présenté dans les mangas qui nous font miroiter un homme sexy, intelligent, romantique, attentionné, bad boy, et j'en passe et des meilleures. Dans la réalité, les Japonais auront du mal à aller vers les filles bien souvent. Ils auront du mal à exprimer ce qu'ils ressentent. Les filles auront du mal à les cerner. Et pour arriver à leur extirper un "je t'aime" de la bouche, il faudra en vouloir...

    Le "je t'aime" peut être difficile à dire, et ce même chez nous. Qui n'a jamais eu du mal à dire à une fille ou un garçon qu'il lui plaisait ? Je pense que nous sommes beaucoup à avoir été dans ce cas. Parce que nous avons eu peur de la réaction que cela allait pouvoir provoquer. Cependant, le "je t'aime" est bien plus généralisé en France qu'au Japon, on aura plus tendance à le dire ici que là-bas, et pas forcément uniquement pour l'amour "passionnel". Le "je t'aime" peut se dire à des membres de sa famille, ou même à des amis dans un sens amical... En France, "je t'aime" est peut-être une expression moins lourde de sens qu'au Japon.

    Se déclarer, pour un Japonais, c'est une chose sérieuse et ça ne se fait pas du jour au lendemain. Souvent, cela prendra du temps. Peut-être même qu'il n'y arrivera jamais. Les hommes ne feront pas toujours le premier pas là-bas, contrairement à ce que nous impose notre société actuelle parce c'est un signe d'une certaine virilité.

    Quand on sait que plus de 40% des Japonais de moins de 35 ans n'ont jamais fait l'amour, ça donne matière à s'interroger. Alors oui, le sujet de cet article c'est initialement l'amour, et l'amour ce n'est pas basé que sur le sexe. Mais je pense qu'il est important d'avoir une activité sexuelle pour entretenir une relation, et ça reste un élément essentiel. Plus de 40% des Japonais de moins de 35 ans n'auraient jamais eu de petite copine, alors ?

    L'industrie de la pornographie est très florissante au Japon. C'est un des marchés qui fonctionne le mieux là-bas, et au niveau mondial, le Japon se classe très bien dans cette catégorie. Certains diront "les Japonais sont des pervers !". Sincèrement il s'agit d'un cliché et si la plupart des Japonais se rabattent beaucoup sur la pornographie, c'est parce qu'ils n'ont pas de vie sexuelle concrète. C'est donc compréhensible. 

    J'ai pu entendre plusieurs fois des avis négatifs sur comment étaient les Japonais vis-à-vis de leur compagne ( quand ils en avaient trouvé une ). De gros machos, pour qui la femme est inférieure et doit s'occuper du ménage, de la bouffe et des gosses... En vrai, on en est pas si loin. Même si ça tend à évoluer un peu ces dernières années, et que les vrais machos se trouvaient dans l'ancienne génération, le schéma est toujours un peu le même, et force est de constater qu'après le mariage ( qui est quasiment socialement obligatoire là-bas, pour correspondre aux stupides normes ) on fait des enfants et le mari va au travail pour ramener de l'argent à sa famille et la femme reste à la maison pour s'occuper à des tâches qui personnellement me semblent très réductrices. Le mari ne verra pour la plupart du temps pas sa famille car il sera occupé à bosser très dur. Il rentrera probablement très tard le soir, et n'aura que le temps de dormir. Ceci pourra sans aucun doute expliquer pourquoi la moitié des couples mariés n'ont plus de relations sexuelles. C'est quand même un pourcentage non négligeable et qui peut fortement inquiéter je vous l'accorde. Après, il ne faut pas commencer à penser que les Japonais sont les seuls qui ont ce modèle-là. Oh que non. En France ça tend à évoluer aussi mais on a pas été forcément mieux.

    On s'étonne également que le taux de natalité au Japon a chuté incroyablement et que ça en devient alarmant, que la population se vieillit. Écoutez, avec le nombre de célibataires qu'il doit y avoir, à priori c'est pas si étonnant que ça. Les choses dans la vie ça reste logique, on fait pas un enfant tout seul.

    Et si on est étrangère et qu'on souhaite rencontrer un Japonais pour peut-être la vie, il faut prendre en compte les mauvais côtés et tout ce que je viens de décrire. Ce serait horrible de partir la tête pleines d'illusions véhiculées par ce qu'on a vu à la télé. A la clé, on ne gagnerait qu'un immense sentiment de déception. De plus, les couples franco-japonais peuvent avoir énormément de mal à communiquer et à se comprendre. Et ce même si vous parlez le japonais. Il y a un écart tellement considérable entres les deux cultures que des fois, il est tout simplement impossible de saisir l'autre, même si on essaye.

    C'est donc vraiment loin d'être parfait, et même si l'amour vaut le coup d'être vécu, il n'est et ne sera sans aucun doute pas facile au Japon. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :