•  

    J'ai désormais repris les cours, et je n'avais pas forcément la motivation en moi pour écrire sur le blog. Au début, il a été un peu difficile de reprendre le chemin de l'école, je dois l'avouer. x) Je n'avais plus du tout l'habitude de me réveiller et de me lever à 6h30, heure bien matinale je trouve ( mais je ne peux rien y faire xD ! ). J'ai dû me remettre au rythme pour ainsi dire, et maintenant, dans ma tête, j'ai bien conscience que les vacances sont définitivement terminées, en tout cas celles de l'été 2017. Je me suis un peu remise au boulot après ces deux mois où je n'ai, comme à mon habitude, absolument rien fait. Rien fait à part me nourrir, regarder des films, des séries, écouter de la musique, et me coucher toujours après 1 heure du matin. Alors évidemment, la reprise ne pouvait qu'être dure après cette période de "néant intellectuel". x) Sur le plan physique également c'était le néant, vu que je ne prend pas la peine de faire du sport en dehors du collège. Autant vous dire donc, que les séances d'EPS me paraissent bien épuisantes ces temps-ci... :D

    L'année de 3ème ne sera pas forcément facile sur tous les plans. Les mathématiques c'est quelque chose que je n'aime vraiment pas depuis des années, et puis bon, ça devient complexe là. Je réalise que j'ai de plus en plus de mal à faire des exercices, à comprendre les leçons. Cela me fait un peu peur, mais il faut que je fasse des efforts durant l'année pour m'améliorer, car je ne peux pas continuer comme ça. Je ne peux pas continuer à faire ma flemmarde sous prétexte que "c'est trop dur !". x) D'après mon prof de maths, il n'y a pas que moi qui serait entrain de couler dans la classe ( je vous rassure, il n'a pas employé ce terme, c'est jusque qu'en maths, je m'imagine entrain de me noyer depuis quelques temps xD ). Je me dis donc que je ne dois pas être la seule élève qui ne comprend rien en mathématiques, mais je me sens un peu seule tout de même, c'est comme ça, c'est psychologique. Il va falloir remonter le niveau car je touche le fond lol.

    Je sens que je vais passer une bonne dernière année de collège, la classe n'est pas trop pénible, j'ai beaucoup d'amis qui sont avec moi, et à part quelques perturbateurs qui veulent faire les intéressants ( mais qui n'y arrivent pas, je voulais le préciser x) ), je crois que tout se passera bien. On rigolent, on s'entraident, bref, il y a tout de même une vraie cohésion qui est présente. Je pense que ça va être vraiment sympa, alors il ne faut pas que je sois trop pressée d'entrer au lycée. :)

    En 2018 je vais peut-être partir en Italie. Pour un voyage scolaire. Parce que je fais partie d'un club dans mon collège qui organise ce voyage. Pour le moment à priori il reste encore des places dans le club, il y a pas mal de gens qui se sont désistés au fil du temps ou qui n'ont tout simplement plus pu continuer ( il faut dire que le club existe depuis l'année scolaire précédente, c'est pas tout nouveau ). J'espère qu'il n'y aura pas trop de nouvelles personnes qui s'y inscriront, ça permettrait de partir en Italie en petit comité. ^^ Bon, en petit comité, j'exagère peut-être un peu, on est tout de même pas 3 ou 4 à le faire. Mais tout du moins en un groupe pas super grand, si personne ne s'inscrit d'ici le voyage, on sera en plus faible quantité que ce qui est prévu normalement pour un voyage scolaire. Je dois dire que ça m'arrangerait, je n'aime pas trop quand on est toute une colonie entière à faire un voyage, ça finit par vite prendre la tête, 50 personnes dans un car.

    Je suis allée en Angleterre avec mon collège début 2016. C'était un voyage cool, j'ai pu voir un peu comment c'était là-bas. On étaient juste "complet" quoi, plus aucune place de dispo, un car plein à craquer. C'était parfois un peu fatigant par moments, je me rappelle de l'épisode du studio Warner Bros à Londres, après une visite de quelques heures dans l'endroit on a tous dû se retrouver à un point précis, pour pouvoir partir du lieu tous ensemble. Je me rappellerais toujours qu'on en avait paumé 2 ou 3, qui n'étaient pas présents à l'heure et à l'endroit indiqué, et que les profs avaient dû aller les rechercher dans le studio. Une belle perte de temps inutile. En grand groupe, il y a toujours ce genre d'imprévu qui arrive, des élèves qu'on retrouvent pas, et puis aussi trop de n'importe quoi, trop de bruit... Voilà pourquoi je préfère qu'on ne soit pas beaucoup, ça limite déjà les dégâts. Ce qui me rassure aussi c'est que si je pars en Italie ce sera notamment avec deux profs d'histoire-géo du collège que j'adore, et elles m'ont dit que de toute manière, le voyage se faisait un peu sur "sélection". C'est-à-dire que chacun est libre de s'y inscrire, mais de leur côté, si elles se rendent compte que tel ou tel élève a un mauvais comportement en classe durant l'année ou se fait trop remarquer, elles peuvent décider de ne pas l'inclure dans le voyage. "On ne va pas prendre des gens qui ne méritent pas de partir en Italie !". Je pense que c'est assez bien et que là encore, ça va limiter les éventuels dégâts. Je comprend vraiment les professeurs qui pensent de cette manière, se trimballer des gamins insupportables plusieurs jours à l'étranger, c'est difficile à gérer et pénible pour tout le monde.

    Je n'ai pas encore de réelles informations sur le voyage, puisque que c'est encore en préparation mais on risque de partir vers la fin de l'année scolaire, la période de mai je dirais. Je ne sais plus précisément si on doit partir en avion ou en car ( il faut dire que je suis un peu plus larguée que les autres étant donnée que je ne peux pas assister aux réunions du club qui ont lieu chaque semaine pour des raisons personnelles ). L'avion me semblerait bien plus approprié que le car pour cette destination, car la distance à parcourir va être plutôt longue. Cela sera plus cher si nous partons en avion, mais de toute manière le collège recevra des aides pour faire baisser un peu le prix. Je vous donnerais plus d'informations quand je serais au courant.  

    Je sais juste que tous mes amis ( enfin, pas tous, mais une bonne majorité ) font partie du club montagne ( un club qui organise un voyage à la montagne comme son nom l'indique, pour cette année ). J'aurais pu en faire partie mais je n'ai pas voulu, cela ne m'intéresse pas forcément, j'aurais pu avoir l'occasion d'être avec mes potes, mais je préfère largement aller en Italie. Bon, je crois que je n'ai pas vraiment d'amis dans le club Italie, mais osef, on fera avec. :D

     Et sinon, je ne suis pas allée au concert des Juice=Juice comme je vous l'avais annoncé. J'ai été un peu dégoûtée étant donné que je voulais vraiment y aller, mais je me dis que ça sera pour une prochaine fois, que j'aurais l'occasion de faire d'autres choses dans ma vie ( mais que j'ai tout de même très peu de chances de pouvoir voir Yukanyan un jour, et ça, ça fait mal à savoir, étant donné que c'est LA kamioshi de mon univers voilà voilà, elle est tellement mignonne ). J'ai su que tous ceux qui y sont allés se sont beaucoup amusés là-bas, et sont rentrés les bras chargés de goodies et de souvenirs. Je suis vraiment contente pour eux, surtout pour les gens du forum du H!P France. Il paraît qu'il y en a qui ont pu se rencontrer durant le handshake et le concert, je trouve ça génial. ♥ J'espère qu'un jour je rencontrerais moi aussi à mon tour les gens avec qui j'ai eu l'habitude de discuter et de parler ( et pourquoi pas également des gens de mon blog, ça serait un plaisir de croiser certains d'entre vous !! ). 

    Bref, après cette déception de ne pas avoir pu aller au concert, espérons que d'autres occasions se présentent à moi, je suis sûre qu'il y en aura. :)


    5 commentaires
  • Image associée

     

    Comme vous pouvez très sûrement vous en apercevoir, le design du blog a été modifié ! J'ai également changé le thème en général, pour revenir à un style un peu plus "blog" que "site", si vous voyez ce que je veux dire. J'ai rajouté quelques éléments au blog, vous pouvez par exemple voir quelle est ma chanson du moment grâce à un petit module dans le menu sur la droite. J'ai pensé que cette fonctionnalité pourrait être intéressante pour certains d'entre vous. :) Il pourra s'agir de n'importe quelle chanson, je ne m'arrête pas forcément à ce qui est asiatique. J'espère que le changement vous plaît, je pense que le blog ne changera pas de tête avant un certain temps désormais. En effet, la rentrée approche à grands pas. Je rappelle que je vais rentrer en classe de 3ème, il s'agit donc de ma dernière année de collège. Par conséquent, je vais avoir moins de temps pour m'occuper de certaines choses. Je continuerais évidemment de sortir des articles mais cela ne sera peut-être pas toujours régulier. De plus, c'est l'année du brevet ! Je n'ai vraiment aucune inquiétude concernant cet examen car je sais que je vais l'avoir. Il s'agit juste d'avoir une mention, j'aimerais au minimum avoir une mention "bien". "Très bien", je ne sais pas si ce sera forcément possible car les mathématiques me désavantagent toujours, mais je pense que je vais tout de même travailler un peu à la maison pour essayer d'augmenter ne serait-ce qu'un peu mon niveau dans cette matière. Je ne compte pas me tourner les pouces, même si je sais que d'une manière générale, je travaille bien, et que donc, il ne devrait pas vraiment y avoir des soucis. ^-^

    Je reviens vers vous, en cette fin de vacances, avec un nouvel article. Un article qui concerne la Corée du Sud. J'ai décidé de vous parler des "sasaengs". Il s'agit d'un terme assez connu dans le monde de la k-pop, et si vous ne connaissez pas, c'est le moment de découvrir. Je ne suis pas certaine qu'il s'agira d'une bonne découverte, mais je tenais à vous faire partager ma vision de la chose.

    Les sasaengs, qu'est-ce que c'est ?

    Tout simplement, ce sont des fans en Corée du Sud de boysbands, de girlsbands, d'artistes musicaux... Bref, très souvent des fans de k-pop. Mais ils ont une certaine particularité par rapport aux autres fans. Ce sont des fans qui harcèlent leur idole jour et nuit, des stalkers en quelque sorte. En majorité, ce sont des adolescentes. C'est un phénomène qui avait commencé à inquiéter la population coréenne car les sasaengs peuvent aller vraiment très loin dans leurs actes, dans leurs propos. Elles n'hésitent pas à mettre la vie de leur idole en danger, à l'insulter, et à enfreindre les lois. Elles sont extrêmement curieuses au sujet de la vie privée de leur idole et peuvent faire tout et n'importe quoi pour tenter d'avoir des informations sur la personne qu'elles harcèlent, pour s'en rapprocher.

    Il faut savoir que c'est vraiment anormal d'être comme ça. Bien heureusement, tout le monde n'agit pas de cette manière en Corée. La plupart des fans de k-pop sont des gens comme vous et moi, qui ne font pas d'excès. Mais il y a une petite poignée de jeunes au comportement inquiétant et étrange. Personnellement, je trouve ça vraiment beaucoup trop excessif d'être comme ça. Il y a des limites dans la vie à ne pas franchir, et les sasaengs, eh bien... elles les franchissent sans aucune hésitation.

    Je suis bien obligée de vous donner quelques exemples de ce qu'ont pu faire les sasaengs dans le passé, pour que vous puissiez voir comment sont ces gens d'une façon concrète.

    - Placement de caméras de surveillance dans le dortoir d'un groupe

    - Tentative de kidnapping d'un membre d'un groupe

    - Poursuites de membres d'un groupe

    Tout cela, c'est arrivé au boysband EXO. Groupe extrêmement connu en Corée et qui a aussi réussi à se faire une petite place à l'international. Parfois la célébrité peut apporter de mauvaises choses, et concrètement tout n'a pas toujours été facile pour les membres du groupe. Quand ils partent en vacances, il se font suivre par les sasaengs... Peut-on alors toujours appeler ça des vacances ? Pourtant, je crois qu'ils auraient bien besoin de moments de repos parce qu'ils sont toujours très sollicités et n'ont pas beaucoup de temps pour eux.

    Bien sûr, ce genre de faits touche aussi d'autres célébrités. C'est absolument horrible de voir à quel point certains n'ont rien d'autre à faire dans leur vie qu'harceler les autres. Les sasaengs sont notamment connues pour rechercher les numéros de téléphone des idoles, et quand elles les trouvent, elles appellent les idoles sans aucun cesse, envoient des messages en non-stop. C'est pour cette raison que les idoles sont obligées de changer de numéro de téléphone très fréquemment, ce qui est quelque chose de pénible. Vous vous imaginez, vous, harcelé jour et nuit, inondé de messages vocaux, d'appels, de SMS, changeant de numéro chaque mois pour espérer enfin trouver la paix ? C'est franchement désagréable.

    Les sasaengs sont avant tout des adolescentes loin d'être exemplaires : elles sèchent les cours très souvent pour pouvoir se consacrer au maximum à leur "occupation morbide" ( j'appelle ça ainsi car il faut bien avouer que c'est plutôt malsain d'en arriver là ). Elles usent de tous les moyens pour se faire remarquer par leur idole, n'hésitant pas à agir très négativement, juste pour que l'idole se souvienne d'elles. Tous les fans souhaitent que leur idole se souvienne d'eux, mais généralement, on veut plutôt qu'on se souvienne de nous positivement. Elles, elles n'ont aucune gêne, dans aucun domaine, et si insulter leur idole leur permet d'avoir ne serait-ce qu'un regard, elles le feront.

    C'est clairement des "no limit" ces gens-là. Ils ne vivent plus qu'à travers leur idole, d'une façon très étrange et mauvaise. Je pense sincèrement que les sasaengs sont des personnes perturbées. C'est une catégorie de "fans" qui est difficile à comprendre. On a honte d'appartenir à un fanclub à cause de ces personnes. Je ne sais même pas en fin de compte si on peut appeler ça des fans, parce qu'ils font des choses qui ne démontrent pas vraiment leur amour pour tel ou tel artiste. De ces actes, je vois surtout une certaine perversion.

    https://clcfrance.files.wordpress.com/2015/07/sasaeng-650x368.jpg

     Il y a aussi des garçons sasaengs, même s'ils sont moins nombreux que les filles. Les boysbands sont bien plus touchés par les sasaengs filles, et les girlsbands par les sasaengs garçons ( ce qui au final est assez logique ). Il y a par exemple un cas d'un sasaeng qui fait tout pour se rapprocher des filles des différents groupes de k-pop. Il est connu pour prendre sans cesse des photos avec les filles. Il aurait même demandé à prendre des photos lors de l'enterrement de EunB et Rise, deux anciennes membres du girlsband Ladies' Code qui ont finies tragiquement. Depuis, les coréens le définissent comme quelqu'un d'inhumain. En effet, je crois que c'est bien le terme parfait pour un pauvre mec comme lui...

    sa-599x1024

    La vie d'idole coréenne est particulièrement difficile car en plus de devoir travailler la majeure partie du temps, les stars ne sont pas forcément à l'abri des sasaengs, qui eux aussi travaillent à plein temps mais pour une autre raison beaucoup moins respectable.

    Un autre cas d'une sasaeng assez connue dans le milieu de la k-pop : Rion, une japonaise complètement folle, qui harcèle Suho des EXO. La jeune femme est connue pour être particulièrement vulgaire. Elle aurait fait de la chirurgie esthétique pour ressembler davantage à Suho. Je ne vais pas dire tout ce qu'elle a pu faire car c'est assez embarrassant, mais vous pourrez trouver aisément des informations sur elle grâce à Google. Elle a un compte Instagram avec pas mal d'abonnés. Rion, c'est vraiment une personne que je ne respecte pas. C'est une fille mal élevée, et surtout cinglée !


     Suho en a ras-le-bol d'elle. Il suffit de faire des recherches sur ce cas social qu'est Rion et vous verrez.

    En résumé, pour terminer, vous aurez bien compris que les sasaengs sont un peu des gens chez qui la "passion" s'est transformée en une véritable obsession, et qui mentalement sont assez instables ( et même dangereux, je ne vais pas oublier de préciser qu'ils menacent les idoles, ceci est une des raisons de pourquoi les agences ne font pas grand-chose parce que les idoles ont tellement peur qu'elles préfèrent ne pas dire ce qu'elles vivent ). Ces gens-là sont en majorité non-appréciés par les autres fans et la population coréenne. Ce qui est tellement, largement, compréhensible !


    7 commentaires
  •  La Corée du Nord, cet endroit inhumain

     

    Il me semble ne jamais avoir parlé de la Corée du Nord sur le blog. Et c'est donc ce que je vais faire dans cet article, car je pense que c'est important d'en parler. Les médias s'y intéressent beaucoup dernièrement, car la Corée du Nord est devenu une menace qui n'a pas cessée de grandir. La situation est plutôt inquiétante, à l'heure qu'il est. Trois pays sont notamment particulièrement menacés : les États-Unis, le Japon, et la Corée du Sud. Et les nouvelles que nous apprenons dernièrement ne laissent pas présager que du bon...

    Tout d'abord, j'aimerais commencer par décrire la Corée du Nord, vous apporter ma vision de cet endroit, car évidemment je n'y suis jamais allée, comme énormément de gens, mais j'ai vu comment ça se passait dans ce pays, je m'y suis intéressée, car il faut dire que c'est un cas tout particulier. C'est tout simplement le pays le plus fermé du monde.

    Il est très important de savoir que la Corée du Nord est une dictature. Une dictature, ce n'est jamais quelque chose de positif. Trois dictateurs sont entrés dans l'histoire du pays : Kim Il-Sung, Kim Jong-il, et actuellement Kim Jong-un. Les deux premiers sont décédés, et bien sûr, vous vous doutez bien que Kim Jong-un, lui, est toujours en vie.

    Ce n'est clairement pas quelqu'un qu'il est possible d'admirer. A mes yeux, ce n'est pas une bonne personne, et il est vraiment dangereux. On dit qu'il ne faut pas juger quelqu'un sans le connaître, mais un mec qui a fait exécuter des membres de sa famille, et qui oblige des millions de personnes à vivre une vie dont il n'ont pas forcément envie, ça ne peut pas être quelqu'un de bien.

     

    La Corée du Nord, cet endroit inhumain

     

    Parlons-en des habitants. Sont-ils heureux ? Pour moi la réponse est claire : absolument pas. La Corée du Nord s'est toujours concentré sur un point en particulier : la propagande. Que ce soit à l'intérieur du pays, ou à l'extérieur, la propagande nord-coréenne n'est pas difficile à repérer et à trouver. Vous pourrez voir dans de nombreux reportages, des citoyens nord-coréens qui ont l'air de totalement être satisfaits de la vie qu'ils mènent, ils diront aussi à de nombreuses reprises que leur cher dirigeant est le meilleur. Eh bien, tout cela n'est qu'un pur mensonge. Si ces gens disaient le contraire, il leur arriverait de mauvaises choses. Pour pouvoir survivre en Corée du Nord, car aujourd'hui nous pouvons dire que ce pays est dangereux, il faut se plier aux exigences de la dictature, et ne jamais dire du mal de ce pays. Ne tombez pas dans le piège en pensant que ces gens ignorent que ce que fait la Corée du Nord est mal. Ils le savent, mais ils doivent se taire, et jouer un rôle. C'est vraiment choquant.

    Les Nords-Coréens ne peuvent pas partir de leur pays. C'est comme ça, ils sont tenus de rester là-bas, et de n'aller nulle part ailleurs. Car s'ils essayent de s'échapper, ils se feront exécuter sur le champ. Les frontières sont très surveillées et il est difficile de pouvoir aller au-delà. Beaucoup sont morts. Néanmoins, il y en a qui ont réussis à partir pour rejoindre la Corée du Sud, endroit beaucoup plus sécurisé et qui n'a rien d'une dictature. Alors bien sûr, ce n'est pas tout le monde, mais on a eu des témoignages de gens qui se sont enfuis de cet enfer. Concrètement, j'en ai écouté un il y a quelques jours, et il est dur à entendre. C'est une certaine vérité qui éclate en plein jour, et une vérité plutôt monstrueuse. J'ai regardé ce discours en anglais, et j'en ai pleuré tellement c'était émouvant. Je vous met la version sous-titrée en français pour vous.

     

     

    Difficile de faire plus poignant que ce témoignage. Vous pouvez vous rendre compte que la Corée du Nord, c'est vraiment loin d'être beau. Comme dit dans la vidéo, il n'y a pas Internet pour les citoyens, donc aucune ouverture au monde, et la seule chaîne de télévision est encore une fois un vaste lieu de propagande. Les Nords-Coréens ne connaissent quasiment rien de ce que nous connaissons. Ils n'ont pas d'accès à la culture, il n'y a pas d'enrichissement possible pour ces gens-là. C'est réellement triste et injuste.

    Aussi, petit détail qu'on pourra forcément remarquer si on visite les appartements où vivent les habitants... dans chaque demeure, il y a le portrait des dictateurs au mur. Il faut voir leur tête tous les jours, il faut penser, il faut respirer par eux. C'est incroyable de voir à quel point la dictature s'est immiscée dans la vie de tous, dans tous les esprits. Les gens n'ont plus le contrôle d'eux-mêmes.

    Regarder des films, vous l'aurez bien remarqué, ce n'est pas forcément très bien vu là-bas. Quand on sait qu'il est possible de se faire exécuter pour avoir regardé un film hollywoodien, ou bien alors pornographique ( c'est typiquement le genre de vidéo que le régime nord-coréen interdit fermement ), bon, c'est alarmant.

    Plus personne n'est libre de faire ce qu'il souhaite, on est dans la retenue totale, en bref. Je me demande franchement comment certains arrivent à ne pas complètement disjoncter au bout d'un moment. Moi, c'est tout simplement impossible que je puisse survivre dans un endroit pareil. Et à mon avis, il n'y aurait pas que moi.

     

    La Corée du Nord, cet endroit inhumain

     

    Aujourd'hui, la Corée du Nord est devenu une menace pour le monde, une affaire dont tout le monde se soucie. Car elle a fait des tests de missiles et se préparent à priori à en faire d'autres. Donald Trump a déclaré être prêt à frapper si les provocations continuaient. Et le Japon vient juste de déployer son système anti-missile, affirmant qu'il n'hésiterait pas une seule seconde à réagir si des missiles ou des fusées menaçaient son territoire. Tout ça devient sérieux, et je ne sais plus trop quoi en penser. J'ai un peu peur de ce qui pourrait arriver. Je ne préfère pas penser à de mauvaises choses, mais la Corée du Nord ne semble pas prête à s'arrêter. Alors... j'ai d'un côté du mal à imaginer que tout se passera bien. Il y a peu de chances.

    Cela aura été un article peut-être peu réjouissant, peu enthousiaste, mais pourquoi se voiler la face ? En Corée du Nord, ça ne se passe pas bien, et dire le contraire serait mentir, définitivement.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique